Tutoriel couture : housse de coussin portefeuille, pour débutant !

Aujourd’hui, je vous retrouve avec un nouveau tutoriel couture avec ma machine à coudre électronique Singer, pour réaliser une housse de coussin portefeuille ! Pendant le confinement, j’ai profité de mon temps libre, pour m’améliorer et me lancer dans la confection de petites travaux. Je crois que la réalisation de masques barrière maison, m’a élevé un cran au dessus dans la technique, car maintenant, je maîtrise bien mieux notamment le surfilage. Vous l’avez certainement remarqué, mais je suis une fan de décoration et je crois avoir une légère obsession pour les housses de coussins (j’éviterai de compter le nombre de coussins que j’ai chez moi, le chiffre risque d’être anormalement haut ah ah!!!). Je me suis toujours dit que le jour où je me lancerai dans la couture, je me ferai le plaisir de confectionner mes propres housses de coussin ! Et bien c’est chose faite ! J’ai recherché un patron qui soit facile à réaliser et donc idéal pour les débutants et finalement, j’en ai conclu que pour un premier essai, le modèle portefeuille serait parfait (donc sans fermeture éclair). Le résultat final est nickel et ce, dès le premier jet !

Je me suis lancée dans ce DIY avec ma machine à coudre électronique Singer Futura 200 (je vous invite à relire mon article sur son intérêt et ses fonctionnalités juste ici) et j’ai opté pour le tissu floral Cotton&Steel et Rifle Paper Co, à retrouver sur le site Ma Petite Mercerie. Je suis une fan de la marque depuis plusieurs années déjà (je possède surtout de la papeterie), et j’ai toujours voulu avoir leurs jolis motifs tellement reconnaissables, sur un objet décoration. Pour mon tutoriel, j’ai souhaité faire un coussin de petite taille 40×40 cm (pour un garnissage 45×45, afin que le résultat final soit bien gonflant).

Pour la taille du tissu, j’ai commandé un pan de 110 cm x 50 cm (sur le site Ma Petite Mercerie, le tissu est vendu par 10 cm). Cela me permet de couper le tissu aux bonnes dimensions (sans trop de chutes) à savoir : (en longueur : 40 cm+ 40 cm + 20 cm pour le rabat + 2 cm pour l’ourlet soit un total de 102 cm) en largeur (40 + 2 cm de marge soit un total de 42 cm). Ci-dessous, je vous explique étape par étape, le déroulé :

Étape 1 / renforcer les bords du tissu

Après avoir fait la découpe aux bonnes dimensions, j’ai surfilé les 2 bords en longueur et 1 bord en largeur (le deuxième côté aura un ourlet) afin de ne pas avoir un tissu qui s’effiloche. J’ai donc utilisé un point zigzag sur ma machine déjà pré-enregistré, à savoir le numéro 9. L’aiguille va piquer une fois à l’intérieur du tissu et une fois à l’extérieur.

Étape 2 / Réaliser un ourlet

Cette partie est ultra rapide à faire, sur le second bord en largeur que je n’ai pas surfilé, je vais tout simplement, réaliser un ourlet (il suffit de replier une première fois à 1 cm, donner un coup de repassage et répliquer une seconde fois à 1 cm avec un autre coup de repassage). Ensuite, vous n’aurez plus qu’à fixer le tout avec une couture à point droit sur tout le long.

Étape 3 : le pliage en portefeuille

Pour réaliser la forme portefeuille, placez le tissu à l’endroit (sur cette photo, je l’ai placé à l’envers pour les photos),  puis sur la longueur, il faut rabattre  20 cm de tissu (choisir le côté surfilé), pensez à bien passer un coup de fer à repasser pour marquer le pli.

Ensuite, il faut déplier le pan qui a été repassé pour replier le pan opposé sur la pliure réalisée au fer à repasser. il ne rester plus qu’à rabattre le pan de 20 cm.

Étape 4 : les dernières coutures

Avant de passer aux dernières coutures, je vous conseille de mettre des épingles pour fixer les pans repliés (à enlever au fur et à mesure de la couture). Il ne restera plus qu’à fixer le tout avec un point droit sur tout le long (à 1 cm du bord avec une marche arrière sur les 4 côtés). Le tissu doit être cousu à l’envers !

Et voilà le résultat final ! Pour bien former les coins, je vous conseille de prendre un crayon, ce sera plus simple. Comme vous pouvez le constater, le coussin est bien rempli, grâce à ma technique de prendre un garnissage un peu plus grand (je fais ça avec tous mes coussins pour qu’ils ne s’affaissent pas). Maintenant que je maîtrise cette confection, il me tarde de coudre quelques coussins pour cet automne/hiver et pour les fêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *