Nouvelle année, nouvelle compétence, je me lance dans la couture !

Chaque année, j’aime me lancer de nouveaux défis ! C’est un bon moyen de se challenger, de se stimuler intellectuellement et en même temps d’acquérir de nouvelles compétences. Il y a tout un tas de domaines que j’aimerai explorer mais pour 2020, mon choix a été très rapide. Vous l’aurez compris, je me lance dans l’apprentissage de la couture ! Ce n’est pas quelque chose qui m’est apparue subitement, du jour au lendemain, cela fait des années que je rêve d’essayer. Dans mon enfance, j’ai souvent vu mon père coudre à la machine (oui oui) et je ne sais pas pourquoi cette image est restée gravée. Ce projet d’apprendre à coudre est revenu il y a 2 ou 3 ans, quand je me suis retrouvée frustrée par mon incapacité à confectionner un chemin de table sur-mesure et des coussins (sur la thématique de Noël) avec le tissu parfait, et cela à suffit à me rappeler cette envie de longue date. Finalement avec le temps et les quelques changements dans mon mode de vie, je me suis rendue compte qu’apprendre à coudre ferait sens pour développer ma créativité, continuer sur ma lancée de consommer moins et mieux et voir la concrétisation de nombreuses idées qui trottent dans ma tête depuis un certain temps !

La couture, un levier intéressant dans une démarche de consommer moins et mieux ! 

L’un de mes plus grands défis depuis plus d’un an, est ma démarche pour consommer moins et mieux et dans ce contexte, la couture est un levier très intéressant. Cela fait quelques temps déjà que mon mode de vie a changé, que ce soit au niveau alimentaire, mode et Lifestyle. Le plus gros travail a été effectué l’année dernière, j’en ai profité pour trier toute ma maison et les enseignements tirés ont été plus que bénéfiques car cela m’a fait du bien sur le plan moral (mon esprit est beaucoup moins encombré) et financier. Moins de gaspillage, un environnement de vie plus aéré et la possibilité de développer de nouveaux projets plus utiles.

Étant une passionnée de mode et de décoration, j’ai réalisé au fil des années, que le fast fashion, un mode de consommation roi dans notre société actuelle, ne me convenait plus. On se lasse très vite des pièces achetées, qui sont de piètre qualité, la plupart du temps, et qui ne font même pas une saison. Voir la terre entière porter le même vêtement, avoir la même décoration, accentue ce sentiment de lassitude et c’est finalement des euros jetés à la poubelle. Cette surconsommation omniprésente surtout avec les enjeux actuels autour du réchauffement climatique, devient de plus en plus pesante et aujourd’hui, j’essaie de trouver un équilibre entre mon métier de créatrice de contenu et mon mode de vie/convictions. Finalement, quand je regarde mon dressing actuel, ce sont souvent les mêmes marques qui reviennent et qui me correspondent davantage : du Made in France (pour certaines), de la qualité, de belles valeurs, de l’éco-responsable…des pièces que je prendrai plaisir à reporter chaque année !

Aujourd’hui, j’ai envie de pousser cette démarche de consommer moins et mieux, dans le domaine de la mode et du Lifestyle (j’ai beaucoup de projet décoration sur le feu pour 2020), encore plus loin, grâce à la couture ! Je vais pouvoir davantage limiter mes achats dans ces univers en réalisant mes propres créations.

La couture pour développer ma créativité tout en limitant ma consommation 

Savoir coudre va me permettre de booster ma créativité (à travers la réalisation de nouveaux projets) tout en consommant moins (le but étant d’acheter moins de vêtements/accessoires/décoration pour les remplacer par des pièces fait main). Je commence juste à me familiariser avec ma machine à coudre et il me tarde déjà de maîtriser cette nouvelle compétence pour réaliser des projets plus ambitieux.

Je n’imagine même pas la satisfaction de réaliser ses vêtements et de se dire que cette pièce sera unique ! Du fait main, du temps passé à la confection pour un résultat plus que gratifiant.  Alors oui, il va me falloir beaucoup de patience pour être capable de créer une robe ou un manteau, mais je me suis fixée fin 2020 pour y arriver (je songe même à faire tous mes cadeaux de Noël moi-même). Pour la décoration, je pense que ce sera un peu plus facile, que ce soit pour les housses de coussins, les chemins de table, les rideaux…d’ailleurs, mon premier projet sera une housse de coussin avec un sublime tissu que j’ai déjà trouvé !

La couture accessible aux débutants ? 

C’est peut-être la question que vous vous posez : est-ce qu’il est possible de se lancer dans la couture en étant complètement novice ? La réponse est OUI ! Pour être honnête avec vous, je suis aussi débutante puisque je n’avais jamais touché une machine à coudre de ma vie jusqu’à aujourd’hui ! Je sais recoudre un bouton, un vêtement décousu à la main et c’est tout ! En me lançant dans ce nouveau projet, je ne me suis même pas posée la question si cela allait être à ma portée, je suis du genre à aimer les défis. Pendant longtemps, la couture était un peu désuet, laissant la place aux “vêtements jetables”. Aujourd’hui, le Made In France, le fait-main reviennent en force et la couture aussi, quelque soit l’âge ! J’ai découvert qu’il y avait pas mal de blogs couture, des vidéos… et ça donne envie ! Alors oui, si vous voulez vous lancez, allez-y sans hésitation !

Quel matériel pour se lancer ? La machine à coudre 

Sur ce sujet, je n’ai pas eu de difficulté à trouver la marque vers qui me tourner. Singer France est une évidence depuis toujours, mon père en possède une et c’est LA référence dans ce domaine depuis plus de 165 ans. Je m’attendais à trouver une machine à coudre mécanique avec la fameuse pédale, mais en fait, les technologies ont pas mal évolué. Il existe maintenant des machines électroniques qui facilitent grandement le travail puisque les points sont directement intégrés. D’ailleurs après avoir demandé conseil, c’est le type de machine que l’on ma conseillé pour mon niveau débutant. Je possède depuis peu la machine à coudre électronique FUTURA 200 dont la prise en main est facile avec pas mal de fonctionnalités :

  • 200 points intégrés : basiques, extensibles, décoratifs, patchwork
  • 8 boutonnières automatiques en 1 temps
  • Alphabet et mémoire de points
  • Ecran tactile LCD
  • Enfile-aiguille automatique
  • Coupe-fil
  • Bouton arrêt/démarrage
  • Régulateur de vitesse
  • Table d’extension
  • Position aiguille programmable
  • Abaissement des griffes d’entraînement

Pour la mise en route à savoir, l’enfilage de l’aiguille et la création d’une canette, j’ai bénéficié d’une courte formation en boutique, au 68 avenue des Ternes 75017 Paris, mais tout est bien expliqué sur la machine avec différents schémas et vous pouvez retrouver pas mal de vidéos explicatives.

Le matériel annexe 

En complément de ma machine à coudre, j’ai commencé à me constituer du matériel qui me sera utile dans la réalisation de tous mes projets. Il y a pas mal de sites spécialisés dans le matériel pour loisirs créatifs, mais mon coup de coeur revient à  Ma Petite Mercerie, située dans le Tarn à Gaillac, une entreprise durable, solidaire et engagée à taille humaine. Vous y trouverez de nombreuses marques internationales reconnues dans ce domaine et un choix impressionnant de tissus dont celui que je vais utiliser pour mon premier projet, de ma marque chouchou pour la papeterie, Rifle Paper Co. Pour démarrer, voici une petite sélection :

Voilà pour ces premiers pas dans le domaine de la couture. J’ai hâte de vous retrouver, dans un prochain article, pour vous présenter ma toute première création, je sens que ça va me plaire ! À  très vite 🙂

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *