Un makeup 100 % Clinique + astuces de la makeup artist de la marque !

Depuis que j’ai pris le temps de la découvrir, la marque Clinique fait partie de mes derniers coups coeur. Longtemps boudé (je ne sais pas trop pourquoi), je me suis rendue compte qu’elle avait tout pour me plaire : des produits innovants et performants, de belles textures et surtout formulés SANS PARFUM. Le bonheur lorsque l’on fait partie de ce petit pourcentage susceptible de développer des allergies à cause de ces fameux parfums qui composent la plupart des produits makeup sur le marché (c’est triste, moi qui adore les cosmétiques, mais c’est comme ça). Vous le savez aussi, je suis quelqu’un de très curieux et quand je commence à m’intéresser à une marque/produit, j’ai ce besoin d’en apprendre toujours plus. Il y a quelques mois, j’ai eu l’opportunité de passer un moment privilégié avec Annabelle, la makeup artist Clinique France et de bénéficier d’un cours de makeup personnalisé.

En fonction de mes goûts, de ma carnation, de mes habitudes et problématiques de peau, Annabelle m’a concocté une sélection de produits makeup et surtout elle m’a montré quelques astuces à appliquer lorsque je me maquille. Maintenant que j’ai appris à les maîtriser, c’est avec plaisir que j’ai tenté de reproduire le makeup pour vous partager ses quelques conseils et mon avis sur les produits testés.

Le teint 

Comme vous le savez, je ne suis pas une adepte du fond de teint, je préfère travailler avec l’anti-cernes/correcteur. J’ai donc testé l’une des nouveautés de la marque : le Beyond Perfecting Super Concealer. Au niveau des teintes j’ai eu le Medium 18 et l’Apricot Correcteur (qui va effacer les cernes bleutés). Je mélange donc les deux teintes (en ne mettant qu’une petite touche de l’Abricot Correcteur) et je l’applique avec un pinceau spécial anti-cernes (attention, il faut tapoter la matière et non l’étirer, car le résultat ne sera pas top). A noter aussi, qu’il ne faut pas en mettre une tonne car, cela va « creaser ». Si vous recherchez un anti-cernes très couvrant, celui ci ne sera pas adapté.

Ce que j’aime : la texture est légère, facile à manipuler, je trouve aussi qu’elle n’est pas asséchante et ne file pas trop (je laisse sécher avant d’enlever l’excédent). Au niveau de la couvrance, on est pas mal, je dirai moyenne et le résultat fait naturel. Depuis que je l’ai, j’ai mis de côté celui de chez Nars qui avait tendance à trop assécher mon contour de l’oeil.

L’astuce d’Annabelle : pour assurer une hydratation longue durée du contour de l’oeil, pensez à mélanger votre anti-cerne avec une goutte du Moisture Surge, un hydratant concentré super-activé ! Multi-usages, vous pouvez aussi l’utiliser aussi comme base hydratante (entre le sérum et la crème). La texture est comme un effet gel et fait un bien fou !

Une fois les cernes et petites imperfections camouflés, il est temps de travailler un peu plus le teint. J’ai tendance à avoir des rougeurs (je dirai même des flushs  au dessus des pommettes jusque vers le nez), Clinique propose une solution radicale :  la Redness Solution, Poudre Minérale Apaisante Anti-rougeur. Ce produit est juste magique et neutralise rapidement les rougeurs, grâce à sa couleur légèrement jaune. J’utilise le pinceau anti-bactérien fourni avec et il contribue a rendre le teint plus homogène. Depuis que je l’ai, c’est devenu un indispensable de ma routine makeup.

Ce que j’aime : la formulation va apaiser et contient des agents qui vont agir comme barrière contre les agressions extérieures, responsables des rougeurs.

L’astuce d’Annabelle : à l’aide du pinceau, il suffit de déposer une légère quantité sur les zones à rougeurs pour un résultat immédiat

Pour donner un effet bonne mine, j’ai également essayé le Beyond Perfecting Powder Foundation + Concealer (fond de teint poudre et correcteur 2 en 1 ), en teint 18 Sand. Alors, comme indiqué, il s’agit d’un fond de teint, mais je ne l’utilise pas en tant que tel. Je prends un gros pinceau et je le travaille comme une poudre soleil. D’ailleurs la couleur est plus foncée que ma carnation. Ce qui est intéressant, c’est qu’il va unifier le teint pour un résultat mat.

Ce que j’aime : sa texture légère permet de ne pas obstruer les pores. Rendu imperceptible et naturel ! Il offre également une longue tenue 8h (si vous l’utilisez en fond de teint, sachez qu’il résiste à la chaleur et à l’humidité).

Annabelle a souhaité que je teste le fond de teint stick, non pas en fond de teint mais pour réaliser un léger contouring. Vous le savez, c’est une technique que je n’aime pas forcément, mais comme elle l’a justement souligné, cela permettra de donner un peu plus de dimensions à mon visage. Et bien, heureusement que j’ai testé car non seulement le résultat est très naturel, mais en plus la texture est d’une simplicité à travailler. Je l’ai uniquement appliqué en dessous de l’os avec un pinceau dense biseauté et je trouve que cela met plus en valeur cette zone de mon visage. Bien évidemment, on prendre une teinte bien plus foncé que sa carnation (pour ma part, Curviest Clove).

Le conseil d’Annabelle : bien travailler la matière pour un effet naturel, et surtout ne pas choisir des teintes trop orangées !

Vient ensuite le blog ! Alors, je connaissais déjà le Cheek Pop (que j’adore avec son design marguerite) et j’ai pu découvrir une nouvelle teinte : Ginger Pop un corail rosé. Encore une fois je suis fan, c’est le genre de couleur qui me va bien et qui donne un effet bonne mine immédiat ! Quant à la pigmentation, elle est au rendez-vous donc pensez à avoir la main légère.

Le conseil d’Annabelle : pour un résultat plus fondu, faire des petits cercles avec son pinceau de la joue vers la tempe.

Enfin, vous connaissez ma passion pour l’highligter, l’un de mes produits préférés en makeup. Clinique n’a que peu de références sur cette thématique et j’ai pu tester le Chubby Stick Sculpting Highlight. On est sur un blanc rosé (texture crémeuse), je le conseillerai davantage aux personnes cherchant un rendu discret.

Le conseil d’Annabelle : il faut le travailler au doigt pour éviter d’avoir une démarcation.

Les yeux

Au niveau des yeux, je ne fais rien de très compliqué et ce n’est pas vraiment une zone que je travaille. Du coup, j’ai juste orienté Annabelle sur mes goûts à savoir les tons chauds, dorés, cuivrés. J’ai appris pas mal de petites choses que je m’amuse à reproduire, souvent, en ce moment. Notamment le fait d’appliquer un fard foncé en coin interne et externe que je rejoins en estompant au niveau du haut de la paupière (pour cela j’ai utilisé une ombre à paupière matte en teinte French Roast qui est très pigmentée et surtout qui ne fait pas de chute). Pour apporter du lumineux au regard, un fard irisé intense en teinte At Dusk (un doré marroné) vient comber l’espace laissé au milieu (celui-ci fait un peut plus de chutes). Je suis fan du rendu, tellement simple à faire et qui va parfaitement aux yeux marrons.

L’astuce d’Annabelle : pour appliquer les fards, il faut utiliser un pinceau plat et positionner celui-ci tête en bas pour bien épouser la forme de la paupière.

Pendant très longtemps, ma signature était le liner avec virgule, que je faisais très souvent. Mais avec l’âge, je trouve que maintenant cela me durcit un peu trop les traits. Du coup, je fais de plus en plus des traits au ras des cils avec un crayon, que j’étire et floute avec un pinceau. Annabelle m’a donc proposé un crayon dans les tons marrons foncés (j’aime de moins en moins le noir) :  High Impact Custom Black Kajal (teinte blackened brown). Pour info, je ne fais pas toute la longueur du ras de cils mais je démarre au milieu jusqu’au coin externe.

Ce que j’aime : la couleur est intense, il tient très longtemps et surtout il est crémeux, facile à travailler. La mine est également fine ce qui permet d’avoir un tracé précis.

L’astuce d’Annabelle : pour appliquer le crayon au plus près des cils, il suffit de tirer légèrement la paupière au niveau du coin externe et d’effectuer des petits pointillés (plutôt qu’un trait) sur toute la longueur.

Note : pour donner encore plus de caractère au regard, vous pouvez aussi faire le ras de cil inférieur avec le même crayon (pas sur toute la longueur) et venir estomper avec un peu de fard à paupière French Roast (je ne le fais pas systématiquement).

J’ai également testé le mascara High Impact Lash Elevating qui est pas mal car il sépare bien les cils, mais ce n’est pas mon préféré.

Astuce d’Annabelle : n’hésitez pas à mettre un peu de mascara au niveau des cils inférieurs !

On termine par la bouche avec du rouge biensûr ! C’est une couleur que je porte très souvent, vu que je ne maquille pas énormément les yeux et pour terminer le maquillage, nous sommes parties sur la teinte Pepepermint Pop d’un Clinique Pop Matte (une gamme que j’ai déjà testé et que j’aime beaucoup pour le confort et la tenue). Si vous rechercher le parfait rouge à lèvres rouge qui tire sur le bleu, celui-ci est top !

Astuce d’Annabelle : pour corriger les éventuelles défauts de la bouche (dans mon cas, j’ai un léger déséquilibre au niveau des lèvres supérieures) et pour assurer une plus longue tenue de votre rouge à lèvres, le crayon à lèvres est idéal. Pour ce makeup, Annabelle à rééquilibrer mes lèvres avec le Quickliner for Lip Intense qui permet un tracé précis !

À travers ce maquillage, Annabelle a su parfaitement identifié mes goûts, car j’utilise quasiment tous les produits testés le jour de notre rencontre. Il y a vraiment de belles pépites chez Clinique, donc un conseil, si vous vous rendez au Corner de la marque, au Printemps par exemple, n’hésitez pas à poser des questions !

SHOP THE POST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *