Canada : à la découverte de Vancouver, ville des extrêmes

De retour du Canada, je profite de mes souvenirs encore bien chauds pour vous raconter mon séjour. Un pays que j’avais eu l’occasion de découvrir lors d’un road trip en 2014 (sur la route de Montréal jusqu’à la ville de Québec) et bien évidemment que j’avais adoré (la gentillesse des canadiens et les paysages incroyables) ! Cet été, je n’avais pas vraiment de destination en vue car, lorsque l’on décide de partir au mois d’août, et bien, il est difficile d’éviter l’afflux de touristes. Finalement, un bon plan de dernière minute (il faut, être flexible) s’est présenté : un vol pour Vancouver à un peu moins de 800 € A/R pour un départ sous 72h (certes c’est cher mais c’est quand même un bon plan car 2 jours avant ou après, le prix du billet était multiplié par 2 voire 3).

Une fois la réservation faite, il me restait que peu de temps pour en apprendre davantage sur la ville et réserver au moins les 2 premières nuits d’hôtel.

À savoir avant le départ :

– L’hôtellerie à Vancouver reste relativement cher, je vous conseille de réserver que quelques nuits à l’avance, l’idéal 24h avant le départ (j’ai vu les prix descendre pas mal et encore plus avec un compte Genius sur booking). À noter que dans le prix de l’hôtel, il faudra rajouter les taxes (comme aux États-Unis).

– Pour les ressortissants français, vous devez faire une demande de visa l’AVE (instauré depuis peu). C’est l’équivalent de l’ESTA pour les US (coût un peu plus de $7). Généralement vous avez la validation en quelques minutes mais mieux vaut s’y prendre à l’avance au cas où.

– Pensez à prendre de bonnes chaussures de marche, car vous allez en accumuler des kilomètres à pied !

– En été, il y a 9 heures de décalage horaire

Où se loger :

Vous pourrez trouver pour tout type de budget, cependant les hôtels les plus agréables et donc cher sont situés dans le centre ! Personnellement, j’ai privilégié l’emplacement (central donc) et le confort (isolation des murs et espace) entre West End et Robson (métro : City of Vancouver qui rejoint notamment l’aéroport en 30 min). J’ai apprécié le côté cosy du St Régis (4* avec pdj, on entend un peu le bruit de la rue car hôtel à bas étages, mais pas gênant) et la Trump Tower (prix très intéressant pour un 5*), chambre spacieuse et luxueuse + petit déjeuner très copieux haut de gamme (restaurant Mott 32, offert avec un compte Genius).

Après 10 heures de vol (un peu moins au retour), Vancouver offre déjà un spectacle très contrastant. Ce qui frappe, dès que l’on arrive à l’aéroport, c’est le melting-pot canadien. Tout le monde parle anglais, et contrairement à ce que l’on pourrait penser, le français n’est pas la deuxième langue la plus parlée (beaucoup l’abandonne à l’école) mais bien le chinois ! Les indiens constituent également une importante communauté. Autre élément qui caractérise Vancouver c’est bien son environnement : les montages en arrière plan, la mer et ses bateaux de croisières, de passage pour quelques jours et les buildings vertigineux à la New Yorkaise. Ville des extrêmes où il fait bon vivre, je comprends mieux pourquoi. Le week-end, vous pouvez soit décider d’aller faire de la randonnée en montagne (la station de ski la plus proche est à 15 minutes du centre de Vancouver) ou alors sortir votre bateau (ou votre hydravion) pour une balade en mer (de nombreuses plages entourent la ville) accessibles en quelques minutes. Autre avantage : la frontière avec les États-Unis est proche (il faut compter 4 heures de train pour un petit tour à Seattle) !

Sur une semaine de séjour, nous avons préféré axé nos visites dans le centre et aux alentours proches avec quelques excursions à ne pas manquer, surtout si vous êtes en ville à la bonne période. Je vous propose, en photos, une liste desmes incontournables :

1 – Le parc Stanley : petit bijou de Vancouver, ce parc s’étire sur plusieurs hectares. Il faut compter bien 5/6 heures pour faire le tour complet (balade le long des plages et dans la forêt tout en découvrant Beaver Lake et ses nénuphars, l’aquarium, Lost Lagoon…)

Beaver Lake

Toujours dans le Parc Stanley : le totem Pole à voir absolument. Bien avant le débarquement de James Cook sur l’île de Vancouver en 1778, les aborigènes occupaient déjà les lieux. La culture et l’art aborigène sont donc bien présents et encrés dans l’histoire de Vancouver (un petit tour au musée d’Anthropologie est à prévoir si vous voulez en apprendre un peu plus).

2 – Gastown : quartier historique de Vancouver tirant son nom de John Deighton alias « Gassy Jack » qui a ouvert le premier saloon du quartier. Ici ce sont des bâtiments bas en briques rouges, de nombreuses boutiques tendances mais aussi l’ancienne gare du chemin de fer et l’horloge à vapeur !

Point zéro de Vancouver avec la statue de Gassy Jack

3 – Le quartier chinois : le plus grand quartier asiatique du Canada, à voir rapidement, surtout pour admirer la porte et visiter les jardins chinois. Personnellement je n’ai pas été fan de l’endroit, peu d’animation et pas très bien fréquenté.

4 – Davie Street : le quartier gay, très coloré, festif et animé !

5 – Canada Place : si vous souhaitez partir en excursion pour le pont suspendu de Capilano ou la station de ski Grouse Mountain, c’est le point de départ des bus ! Vous pourrez également admirer les bateaux de croisières, la vasque olympique des jeux de Vancouver et profiter des restaurants (dont le meilleur glacier de la ville).

La vasque olympique

6 –  Le marché de Granville  Island : un immense marché couvert pour y déguster les spécialités locales ou alors acheter des produits artisanaux. Un quartier en dehors du centre, puisqu’il faudra emprunter un pont ou traverser les eaux pour s’y rendre. Personnellement, je vous suggère de faire cette balade à pied depuis le centre en prenant le Granville Bridge (un peu plus d’une heure de marche) et de rentrer en bateau ($2,50, il me semble par personne).

7- Le pont suspendu Capilano et Grouse Mountain : si vous avez une matinée de disponible, je vous invite à faire l’excursion suivante : le fameux pont suspendu Capilano. 1h30 en forêt à traverser différents ponts dont celui en photo qui est impressionnant et à s’émerveiller face à l’immensité des arbres (entrée $45). Vous pouvez également coupler cette excursion avec Grouse Mountain ($45) à 10 minutes de Capilano pour prendre un téléphérique qui vous amènera à 1500 mètres d’altitude (si vous ne voulez pas dépenser cette somme, le mieux est de prendre le bus, en face du parc, coût $2 et de monter à pied).

8 – Prince of Whales, à la découverte des baleines : cette excursion restera l’un de mes plus beaux souvenirs. Si vous vous rendez à Vancouver de mai à septembre, ne manquez pas ce tour en mer pour aller observer les baleines. Nous avons réservé la veille pour le lendemain via la compagnie Prince of Whales (réservation dans la boutique du Bayshore Hotel). Pour optimiser au mieux cette journée, nous avons pris l’Ultimate Tour (un peu plus de $400/personne) qui comprend, la traversée de 4h jusqu’à Victoria, le bus de Victoria jusqu’aux Butchart Gardens et le retour en bateau vers Vancouver .

Lors de ces 4 heures en mer nous avons pu apercevoir des lions de mer, des otaries, des orques et bien évidemment des baleines ! Le spectacle est vraiment incroyable et tellement authentique ! Bien évidemment, vous pouvez opter pour des tours plus courts et bien moins cher (en zodiac par exemple).

Dans le programme de l’Ultimate Tour, il est possible, pendant 2/3 heures d’arpenter les rues de Victoria, capitale provinciale de la Colombie Britannique du Canada, au style tellement anglais. Située tout au sud de l’île de Vancouver (ne pas confondre avec la ville de Vancouver), ici tout nous fait penser à l’Angleterre. Les boutiques, les bâtiments… très fleurie également, il est très agréable de s’y promener sans itinéraire précis (l’essentiel se fait à pied). Sur le chemin vous ne pourrez pas rater, le port, le toit noir du Fairmont Empress, Old Town et son Market Square, le quartier chinois, les différentes cathédrales, The Legislature (le Parlement de Colombie-Britannique) et mon coup de coeur, le fisherman et ses maisons colorées, sur l’eau !

Fairmont Empress

The Legislature

Le quartier chinois

Le fisherman

30 minutes plus tard, en bus (départ devant le Fairmont Empress), on arrive à l’attraction touristique qui plaira aux amateurs de beaux jardins fleuris ! The Buchart Gardens, site historique qui propose tout un tas d’espèces de fleurs. J’avais eu l’occasion de visiter le jardin de Monet à Giverny mais là, c’est encore plus impressionnant !

Après 4 heures de visite (Victoria + The Buchart Gardens), le bateau pour le retour, vous attend (il y a une petite crique au bout du Butchart Gardens, c’est plutôt bien optimisé), pour environ 3h de traversée. C’est d’ailleurs au retour que nous avons eu la surprise de voir les orques :-).

Bateau Prince of Whales

9- Balade en hydravion : s’il y a un moyen de locomotion répandu à Vancouver, c’est bien l’hydravion ! Depuis Canada Place, vous pouvez réserver différents vols (compagnie Harbour Air) en fonction de vos projets (35 min, il me semble pour se rendre à Victoria), mais le plus classique reste le vol de 30 minutes pour admirer la ville de Vancouver et les petites île alentours (tarif : $125 /personne).

10 – Le coucher de soleil depuis Canada Place : certainement pas le meilleur spot, mais les couleurs restent magnifiques !

Si vous avez le temps : 

Le quartier de Yaletown qui se veut bobo, l’Olympic Village et son énorme stade (si vous avez l’occasion d’assister à un match de Hockey, pourquoi pas, par contre les places sont hors de prix), Kitsilano, le quartier branché ou vit la jeunesse dorée (il suffit d’emprunter à pied, le Burrard St Bridge).

Bon plan :

– le mardi soir, les musées sont gratuits ou moins cher (à faire l’Anthropologie Museum et le Vancouver Art Gallery), par contre il faudra patienter dans les longues files d’attente, car tout le monde veut profiter de la gratuité !

– Durant mon séjour, je n’ai pas eu besoin de prendre le métro et ça c’est une bonne économie (nous avons fait quasi tout à pied). Vous pouvez également prendre le bus ($2 pendant 90 minutes).

Où se restaurer :

Ce n’est pas à Vancouver que vous ferez le plein de spécialités locales (éventuellement la poutine, mélange de frites et fromage à tester), mais la ville est très riche en cuisines diversifiées (japonais, chinois, coréens, libanais….et biensûr le burger frites). Je n’ai pas testé beaucoup d’adresses car notre petit-déjeuner était déjà très copieux (donc déjeuner et dîner pas trop lourds). Nous avons essentiellement mangé dans des japonais (très bon rapport qualité/prix). J’ai d’ailleurs de bonnes adresses à vous conseiller :

– Ramen Dumbo sur Robson : 1333 Robson StVancouver, Colombie-Britannique V6E 1C6, Canada

– Hapa Izakaya à Canada Place (attention l’adresse sur le Petit Futé est erronée)

– Dinesty Dumpling House : 1719 Robson St, Vancouver, BC V6G 1C9, Canada

Et pour faire vos courses ou le pleins de fruits/jus frais et manger une bonne salade :
Whole Foods Market : 1675 Robson St

Où faire son shopping :

Si vous pensez faire des bonnes affaires à Vancouver, je vous arrête tout de suite ! On retrouve quelques marques américaines (Victoria Secret, Hollister…), des marques canadiennes (Garage, Roots…) des grands magasins (Nordstrom), mais honnêtement, je trouve que c’est très cher pour une qualité pas forcément au rendez-vous. J’ai donc axé mon shopping sur la déco avec une bonne adresse : Michaels (arts créatifs, 1022 Alberni St, Vancouver, BC V6E 1A3, Canada), j’y ai trouvé pas mal d’objets déco et fleurs artificielles en promo. En ce moment vous pouvez retrouver de la déco pour l’automne et halloween !

Pour les beauty addict, un petit tour chez Sephora s’impose, avec pas mal de marques que l’on ne trouve pas en France (Buxom, Josie Maran, Kate Somerville…) ou alors au Pacific Centre (Bath and Body Works…)

Enfin, si vous voulez faire de bonnes affaires, le mieux serait d’aller aux États-Unis (comme indiqué plus haut, à 4 heures de Seattle en train). J’ai également vu un Outlet à 1 ou 2 stations de métro de l’aéroport de Vancouver, mais je n’ai pas eu l’occasion de m’y rendre.

Voilà pour mon séjour à Vancouver, si vous avez des questions, comme d’habitude, n’hésitez pas à me les poser en commentaire !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *