Une semaine aux Bahamas

Hello, j’espère que vous allez tous bien ! Cette semaine ensoleillée et l’arrivée officielle du printemps ont fait un bien fou, j’ai l’impression de ne pas avoir vu le soleil depuis mon retour des Bahamas. En parlant de cette destination de rêve, il était grand temps que je vous publie, comme prévu, mon article, pour vous parler de ce séjour de dernière minute. Réservé, 48h avant le départ, nous avons eu beaucoup de chance, car nous n’avons pas eu à payer plein pot, que ce soit le vol ou l’hôtel, puisqu’il y a toujours des offres pour les réservations aussi tardives. Alors, même si ce voyage s’est plutôt articulé autour du repos et de la détente, j’ai tout de même pas mal de petites choses à partager avec vous et biensûr, tout un tas de photos !

Le vol : je m’attendais à ce que le vol soit cher, car nous partions, tout de même, sur une île lointaine. Et bien, pour vous donner une idée, en réservant 48 heures avant, nous avons payé 700 € par personne, avec la compagnie American Airlines. Une escale (de très courte durée, autour de 2h, un minimum de temps pour faire les formalités américaines). Au total un peu plus de 13h de vol, j’ai donc trouvé le prix tout à fait raisonnable. Bien évidemment, il est possible de payer moins cher, mais la durée du vol est bien plus long car les escales nombreuses et le temps d’attente interminable. Pendant le vol, nous avons eu la bonne surprise de pouvoir accéder au Wifi (avec un très bon débit), pour $19 (pour deux en partageant la connexion) et le personnel à bord, a été d’une gentillesse !

Nous avons fait escale à Miami, et pour info, dès que vous posez le pied aux USA, même en transit, les formalités d’immigration sont obligatoires (pensez donc à faire l’ESTA, moyennant $14 en ligne). À peine le temps de passer l’immigration, qu’il est déjà l’heure d’embarquer dans un petit avion pour un peu moins d’une heure de vol. Si vous voyagez en fin de journée, vous aurez la possibilité d’assister au coucher de soleil depuis les airs (ce qui fût notre cas), et le spectacle est à couper le souffle ! On voit d’ailleurs très bien les building et la plage de Miami Beach.

Arrivée à Nassau dans la soirée, la météo de février s’annonce très agréable (je m’attendais à ce que ce soit aussi humide que les Antilles françaises. Il fait beau, chaud, autour de 27/28°c, mais plutôt sec, avec, parfois, quelques ondées qui ne durent vraiment pas longtemps. Notre hôtel, Le complexe Grand Hyatt Baha Mar, ne se situe qu’à 15 minutes de l’aéroport. Par contre, bonjour les tarifs hors de prix, nous avons payé, je crois 30 € pour un trajet très court. Mais bon, je savais déjà, que la vie sur place serait onéreuse, donc…

Ce que je redoutais le plus, c’est le flot important de touristes, notamment des américains, car les Bahamas, ce sont aussi d’énormes complexes hôteliers (il suffit de regarder l’Atlantis Paradise Island), qui est un monstre sorti de terre, avec ses hectares d’occupation, son parc aquatique… il est tellement immense, qu’il a presque une île pour lui tout seul. Au final, j’ai été agréablement surprise car notre hôtel, très récent (fin de construction en 2017) est certes imposant mais très bien pensé pour ne pas avoir cette sensation d’être oppressé par le nombre de touristes (la période a également joué). Un casino d’un hectare en son centre, plusieurs piscines dont une avec un aquarium, plusieurs restaurants, les meilleurs de l’île (français, italien, américain, grec, asiatique…), un Starbucks… des boutiques…des terrains de tennis…bref tout ce qu’il faut pour ne presque pas sortir de l’hôtel. Les constructeurs ont réussi à créer un environnement qui se fond bien dans le décor avec beaucoup de végétations, des bâtiments colorés (très représentatifs des Bahamas), et chose étonnante, il y a deux autres hôtels, dont un très grand luxe qui sont reliés au Baha Mar, on peut donc profiter des services, comme les restaurants, les piscines, sans avoir à payer le prix de la chambre qui est clairement indécent. Nous avons pu tester pas mal de brunchs ou pdj notamment de ces deux hôtels.

Pour info, lorsque vous faîtes votre check-in, on vous met automatiquement un crédit nourriture (100 € par personne/jour par exemple), ainsi, à chaque fois que vous allez au restaurant (peu importe les 3 hôtels), il suffit de donner votre numéro de chambre et le nom de l’hôtel, pas besoin de sortir du cash. C’est pratique, mais il faut savoir rester raisonnable !

Note importante : si vous songez à un séjour aux Bahamas, sachez que tout est très cher et le prix de l’hôtel ne déroge pas à la règle. Nous avons eu de la chance, car nous avons pu bénéficier d’un tarif préférentiel car réservation de dernière minute, mais le montant final reste quand même élevé. Cependant, je peux vous dire que nous avons beaucoup apprécié le Baha Mar, pour la qualité de service, la gentillesse du personnel, le décor, le confort, l’emplacement…je vous le recommande vivement !

Café Madeleine

Comme nous n’étions là que pour une semaine, nous avons décidé de nous concentrer sur Nassau, car nous n’avions pas envie de perdre du temps dans les transports, la démarche peut s’avérer fastidieuse. De plus, si vous n’avez pas le pied marin, comme moi, autant vous dire que faire 6 heures de bateau dans la journée, ne m’a pas vraiment motivé !

Nassau, à voir à faire :

  • Aller près de la mer pour voir les énormes bateaux de croisière (c’est impressionnant)
  • Faire un petit tour au Straw Market (personnellement, je n’ai rien trouvé et peut-être un peu trop touristique)
  • Prendre une photo près de la maison du Gouverneur (tout en rose)
  • Assister à la préparation des conchs, tout juste pêchés (lambis) à Potter Cay et voir comment ce coquillage est préparé (il y a plein de petites cabanes pour manger sur place, personnellement je n’ai pas testé)
  • Profiter de la vue depuis le Fort Fincastle (fort en pierre de 1793) , vous passerez aussi par les marches de la reine, creusées dans la pierre par les esclaves; et le Fort Charlotte (fort en pierre de 1788)
  • Si vous avez le temps : visiter le musée des pirates (New Providence était, autrefois infestée de Pirates)  et le musée de l’esclavage (l’histoire des Bahamas a été fortement marquée par cette période)
  • Assister à une messe gospel, le dimanche, cela dure bien 2h30 mais c’est absolument à vivre !
  • Se promener le long de Cable Beach

Musée de l’esclavage

Maison du gouverneur

Cable Beach

Cette semaine a été vraiment dépaysante, mais ce que je retiens surtout, c’est la gentillesse des habitants (avec beaucoup de bienveillance), l’eau cristalline (oui, les plus belles plages du monde sont ici) et les maisons colorées aux tons pastels ! Si vous souhaitez explorer les alentours comme les îles Exhumas, Harbour Island, prévoyez plutôt deux semaines sur place et n’hésitez pas à contacter l’Office du Tourisme pour vous aider à préparer votre voyage !

4 Comments

Répondre à Neonyx13 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *