Nouvelle-Zélande : Christchurch et Banks Peninsula

On se retrouve pour la toute dernière partie de mon road trip en Nouvelle-Zélande. Après avoir sillonné les routes du nord vers le sud, il reste deux stops à ne surtout pas négliger : Christchurch, (une ville encore profondément marquée par le tremblement de terre de 2011) et Banks Peninsula.

Christchurch, une ville chargée d’émotions depuis le tremblement de terre de 2011. Ici, le temps semble suspendu. Des sites historiques partiellement détruits et donc fermés au public, des buildings abandonnés, des cafés et restaurants en ruine, des terrains vagues transformés en parking en attendant la reconstruction de bâtiments, des routes très endommagées, des planches de bois et des briques qui jonchent le sol…tel est le spectacle que nous offre le centre ville que l’on peut considérer comme fermé (seuls, des chemins balisés nous permettent de circuler).

On ressent une profonde tristesse en regardant le paysage, mais aussi la volonté des habitants de reconstruire une toute nouvelle vie. On peut ainsi apercevoir un re-start mall (un genre de centre commercial avec des boutiques indépendantes dans des containers, des cafés restaurants improvisés dans des endroits insolites, et bien évidemment la beauté de la nature toujours intacte qui nous permet d’imaginer la vie d’antan. Comme mon séjour dans cette ville date de 2013, je suppose que depuis, beaucoup de choses ont changé !

Bâtiment historique

Le nouveau centre commercial pendant la reconstruction

Restaurant Curator’s House, que je vous recommande !

Info utile : Christchurch, peut-être un bon point de départ si vous envisagez d’aller faire un tour en Australie (ce fût notre cas), puisque la ville jouit d’un aéroport international !

À une heure et demi de route de Christchurch, se trouve Banks Peninsula qui doit son origine à une violente éruption volcanique. C’est une ancienne île rattachée à South Island (ancienne, car en 1769, le capitaine Cook n’avait pas repéré l’isthme qui la rattache à la terre). La localité la plus importante, Akaroa, avec sa « litte french touch », a aussi sa petite anecdote (un capitaine français, amoureux du site, acheta aux chefs Maoris cette terre. En revenant quelques années plus tard avec des compatriotes, il s’aperçut que les Britanniques s’étaient appropriés les lieux par la signature d’un traité. Cependant, les français décidèrent de s’y installer, marquant à jamais cette ville). Je vous invite à en apprendre davantage sur son histoire, absolument passionnante ! Une demie journée suffit pour faire le tour, donc pas besoin de se poser davantage.

Mon road trip en Nouvelle-Zélande restera l’un de mes plus beaux voyages et même s’il faut beaucoup de patience pour arriver jusqu’à cette destination, cela vaut vraiment le coup !!! Si vous avez des questions concernant mon séjour, n’hésitez pas ! En attendant on se retrouve dans deux semaines, je vous raconterai mon voyage en Australie !

N’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux pour ne rien manquer de l’actu du blog ! Hellocoton / Twitter Instagram / Facebook 

XO, Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *