Nouvelle-Zélande : des paysages à couper le souffle !

Pour la suite de mon voyage en Nouvelle-Zélande, je vous emmène vers des paysages inimaginables. Pour y accéder, ce sont des heures et des heures de voiture, parfois sur des routes un peu chaotiques, mais honnêtement, le jeu en vaut la chandelle. Il n’y a pas meilleurs spots pour évaluer la puissance de la nature et de la terre. Si vous faites un road trip, voici un récap de ce qu’il y a à voir sur le plateau central  :

Rotorua, ville incontournable. Il faudra 3h de route depuis Auckland, pour accéder au plateau volcanique du centre du nord de l’île qui est connu pour ses zones géothermiques les plus actives du globe. Deux nuits à l’hôtel Ibis sont nécessaires  pour avoir le temps de tout visiter.

Le Mont Tarawera a marqué l’histoire par son éruption de 1886 détruisant plusieurs villages. Il est d’ailleurs possible de visiter « The Buried Village » (« Le Village Enseveli  » ou Te Wairoa, de son vrai nom) avec la découverte en photos des célèbres Pink and White Terraces de l’époque (sources d’eau chaude sur plusieurs étages, hélas disparues après le drame) ainsi que des vestiges et habitations révélés suite aux fouilles.

Dans les alentours, on peut également apercevoir le Lac Tarawera remodelé après l’éruption du Mont, le Lac Bleu et le Lac Vert (ce dernier étant sacré pour les Maoris) qui ont plus de 13 000 ans.

Le Lac et le Mont Tarawera

Lac Bleu

Lac Vert

Buried Village : reconstitution d’une habitation de l’époque

« Buried Village »: pour la petite histoire, juste avant l’éruption du Mont Tarawera , Sophia, la guide touristique du Pink and White Terraces, a aperçu une piroge (waka) fantôme qui se dirigeait vers la montagne et dont les occupants, des guerriers maoris, avaient des têtes de chien. Apparemment, pour le sage du village, c’était un signe annonciateur d’une destruction imminente…

Whakarewarewa Thermal Valley, un petit village Maori où les rescapés du  » Buried Village  » ont trouvé refuge. On prend conscience de la puissance et de la colère de la terre… Sources d’eau chaude (utilisées par les Maoris pour se baigner, cuisiner et se chauffer), piscine de boue, geysers naturels (c’est dame nature qui gère l’heure et fréquence d’apparition) et odeur constante de soufre, on se croirait sur une autre planète !!! Enfin c’est un pur spectacle. (bon plan : pour un moment so relaxing, on peut se baigner dans certaines de ces sources à condition de choisir la bonne température, celle-ci pouvant monter jusqu’à 120°!!!).

House Meeting du Village

Source d’eau chaude

Geyser naturel

Et encore, vous n’avez rien vu, les paysages à venir sont encore plus surréalistes. Direction le Lac Taupo, Wai-O-Tapu Thermal Wonderland (champagne Pool à ne pas rater) et le Tangariro National Park.

La zone d’activité thermale de Wai-O-Tapu, l’une de mes visites la plus marquante. Déclarée zone naturelle et vous allez vite comprendre pourquoi.

En parcourant les différents spots, ce qui frappe en premier lieu c’est la variété des couleurs :

– jaune : soufre
– orange : antimoine
– blanc : silice
– vert : arsenic
– rouge-brun : oxyde de fer
– noir : soufre et carbone
– violet : manganèse

Ensuite place aux images qui parlent d’elles mêmes avec : piscine d’opale, cratères qui contiennent des sources bouillonnantes, piscines de boue, la champagne pool unique au monde (température à 74°C avec des bulles dues au carbone de dioxyde), terrasses de silice, lacs naturels…

Champagne Pool

Cratère

Piscine de boue

Lac naturel

Le Bain du Diable : plus l’eau est verte, plus il y a de l’arsenic

Petit arrêt sur le Lady Knox Geyser, qui fait sont apparition chaque matin à 10h15 pendant quelques minutes (bon c’est vrai l’homme y est pour quelque chose puisqu’il y insère du savon et là, magie, ça commence à jaillir. pour l’explication les physiciens comprendront, donc pour ma part on se contentera du résultat…).

Lady Knox Geyser

La visite se poursuit au Huka Falls, une magnifique chute d’eau. On remarquera la puissance ! Pour info : c’est près de 200 000 litres d’eau / seconde qui tombent de 9  mètres !

Enfin, direction le Lac Taupo qui fait près de 619 km² (formé après l’éruption du Taupo, la plus violente au monde, en l’an 186) et le  Tongariro National Park avec ses étendues de forêts.

Lac Taupo

J’en ai pris plein les yeux, j’espère que vous aussi. Si après cela, un voyage en Nouvelle-Zélande, ne vous tente pas… Pour le prochain article, je vous embarque pour plusieurs heures de voiture (encore), mais cette fois-ci, on retourne en ville et plus précisément à Welligton, la capitale !

Pensez à me suivre sur les réseaux sociaux pour ne rien manquer de l’actu du blog ! Hellocoton / Twitter Instagram / Facebook 

XO, Caroline

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *