Nouvelle Zélande : première étape, Muriwai Beach et Auckland

Pour démarrer cette nouvelle catégorie, je vous emmène, loin, très loin ! 24 heures de vol, une escale à Kuala Lumpur, pour finalement arriver, à l’autre bout du globe (enfin quasiment), en Nouvelle Zélande. C’est un voyage qui peut décourager car les trajets sont longs, ou alors on se dit que le budget ne suivra pas, mais pour vous donner une idée, mon vol Paris-Auckland m’avait coûté moins de 450 € (aller) pour un départ en avril. Le décalage horaire, fait mal (10h), difficile de dormir dans l’avion, du coup, nous avions réservé notre première nuit dans un hôtel proche de l’aéroport (Hôtel Ibis – sommaire, mais parfait pour quelque heures de sommeil), surtout pour une arrivée tardive.

Après un petit déjeuner rapide, il est l’heure de prendre la voiture, pour s’éloigner du centre-ville. J’avais envie de voir la mer, de me reposer et pourquoi pas dans une maison d’hôtes. Direction Muriwai Beach, passage obligé ou m’attendait une plage de sable gris aux multi-reflets, des vagues de 3 mètres et une colonie de Gannets (une espèce que vous ne trouvez que dans les parages). Le B&B, situé dans les hauteurs, offrent une vue digne d’une carte postale.

La bonne adresse à retenir : Muriwai Beach B&B (26 Domain Cres, Muriwai BeachWaimauku 0881, Nouvelle-Zélande). Accueil très chaleureux nous avions tout l’étage + balcon, rien que pour nous ! 

2 nuits plus tard et une acclimatation au rythme des vagues, direction le centre ville d’Auckland. Souvent comparée à Manhattan, je sais maintenant pourquoi : les gratte-ciel, les magasins en tout genre, les embouteillages, le pier of course et sa plus grande attraction, la Sky Tower (328 mètres de haut, possibilité de faire du saut à l’élastique, énorme casino et restaurant tournant, le Orbit avec vue incroyable à 360°… mais oui c’est comme au Mariott près de Times Square !!!).

Heureusement en 2 jours il est tout à fait possible de faire le tour de cette ville cosmopolite car elle est bien plus petite que Manhattan. Une chose importante à savoir, 20 % des Aucklanders possèdent un bateau, imaginez la taille du port !!!

On aime aussi : Queen Street et tous ses magasins et restaurants; l’Université d’Auckland hyper friendly avec ses étudiants en tongs et short; les jardins verdoyants avec des arbres incroyables…

Enfin, coup de coeur pour the Auckland War Memorial Museum : 3 étages, 4 heures de visite :

l’histoire des habitants du Pacifique (leurs modes de vie, leurs traditions, leurs vêtements et bijoux, les célébrations et fêtes…), la culture Maoris et leur art (ornement de pirogues de guerre, sculptures sur bois qui mettent notamment en avant les ancêtres et les dieux, tatouages…), la faune d’avant (le Moa Géant) et toujours d’aujourd’hui (le fameux Kiwi qui est aussi le surnom des habitants de Nouvelle Zélande) et la flore, les océans et les volcans, les NZ durant la première et seconde guerre mondial !

Après l’euphorie de la ville, il est grand temps de découvrir des grands espaces plus sauvages ! Vous allez, à mon avis, adorer la diversité des paysages à venir. La suite très bientôt !

Pensez à me suivre sur les réseaux sociaux pour ne rien manquer de l’actu du blog ! Hellocoton / Twitter Instagram / Facebook 

XO, Caroline

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *